L’Association / Actions / Culture & Education /

Bibliothèque

Justification

Avec son grand nombre d’établissements scolaire, Tsévié dispose d’une seule bibliothèque municipale ouverte au public. Ajoutée à celle, embryonnaire d’Agbélouvé, il n’y avait dans la Préfecture (258.000 habitants pour une superficie de 3.147km²) que deux (02) bibliothèques.

Si l’on note qu’aucun établissement n’en dispose, on mesure alors les besoins en livres pour la population cible de l’Association Trésors d’Afrique.

Solution ASTRAF

C’est pour apporter sa petite solution à ce grave problème que notre Association à installé une bibliothèque dans la ville de Tsévié.

Sources de livres  :

L’essentiel des livres a été envoyée par la bibliothèque municipale de Plougonvelin et des gentils donateurs de la ville de Brest (France) et ses environs.Des amis de Lausanne (Suisse) aussi en ont envoyé une fois.
Sur place, le Centre Culturel Français (CCF) et le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) a également, offert à notre bibliothèque des livres ‘‘piles’’ (usagés).

Etat des livres.

Etant donné la provenance des livres, il n’y a donc presque pas de littérature togolaise ni africaine. Le dernier envoi date de 2003, ce qui explique l’état de dégradation des livres.

Nos projets :

- Constituer un important fond de bibliothèque bien varié avec aussi des livres au programme scolaire ;

- Constituer un réseau de lecture à la taille de la préfecture avec le programme : livre en valise. Il s’agit de constituer des valises et de les faire circuler en rotation dans les écoles de la Préfecture.

Besoins :

- Livres

- Equipement de bibliothèque

- Jeux

- Equipement informatique

© Copyright ASTRAF 2013